Parodontie

Qu’est-ce que la parodontie ?

Lorsque la plaque dentaire n’est pas éliminée, la gencive s’enflamme et peut saigner au brossage. C’est la gingivite.

Si la gingivite perdure, la gencive enflammée n’adhère plus à la dent et la plaque ainsi que l’inflammation s’enfonce plus profondément dans les tissus. C’est le début de la parodontite.

La destruction des tissus de soutien de la dent entraine la formation d’une poche. Dans cette poche parodontale, la plaque se transforme en tartre et adhère solidement à la surface de la racine. Les bactéries se transforment également et deviennent agressives.

La parodontie est donc une destruction des tissus de soutien de la dent (os) dûe à des bactéries. La parodontite est une maladie insidieuse, car sa formation et sa progression ne sont généralement pas douloureuses. La perte de tissus et d’os est masquée par un gonflement des gencives. La parodontite est donc souvent perçue bien trop tard par ceux qui en sont affectés.

70% des dents perdues le sont à cause de la maladie parodontale.

parodontie

parodontie 2

Comment traiter la parodontie ?

Sans plaque dentaire déposée sur les dents, pas de gingivite ni de maladie parodontale : la prévention par une bonne hygiène bucco-dentaire reste le meilleur (PAS DE E) moyen de prévention.

Sans bactérie, pas de maladie parodontale. La présence permanente de bactéries est nécessaire pour la persistance de l'inflammation et la progression de la destruction des tissus de soutien dentaire. Pour qu'une parodontite guérisse, tous les dépôts bactériens sur toutes les dents doivent être éliminés. Dès cet instant, l’hygiène bucco-dentaire du patient doit être irréprochable pour éviter la re-contamination.

Traitement éthologique :

Dans un deuxième temps, les soins parodontaux à proprement parler sont dispensés : Un détartrage supra-gingival est effectué suivi quelques semaines plus tard par un nettoyage en profondeur, sous la gencive, afin d’éliminer les dépôts de plaque et de tartre au niveau des racines des dents. Les soins sont effectués sous anesthésie locale. Parfois, un test microbiologique ainsi qu’une prise d’antibiotique peuvent s’associer au traitement de base.

Un suivi strict et une ré-évaluation sont ensuite planifiés.

Traitement chirurgical

Dans les cas sévères, une approche standard comme décrite ci-dessus n’est pas suffisante et nécessite une intervention de chirurgie parodontale.
Le succès des traitements parodontaux repose essentiellement sur une hygiène bucco-dentaire irréprochable.